Tranches fines d’escalopes milanaises gratinées au serrano

20 novembre 2011

Alors qu’est-ce qu’on cuisine de bon aujourd’hui mon cher Riton ? Très bonne question, ma chère… euh… Bref… Période de crise oblige, finis les foies gras, caviars et autres homards dont on s’est tous gavés ces derniers jours grâce à notre RSA, aujourd’hui, on part sur du pas cher qui impressionne !

Aujourd’hui, on fait du veau avec de la chapelure, du cochon et du fromage, accompagné de pâtes. Pour vos invités, vous n’avez qu’à intituler le plat :

« Tranches extra fines d’escalopes milanaises gratinées au serrano, accompagnées de ses tagliatelles fraiches citronnées »

Allez, munissez vous d’invités : votre femme, copine, amis, voisins, passants dans la rue, contacts de vos réseaux sociaux 2.0 favoris, de vos peluches ou, au pire, d’une belle boîte d’oeufs que vous décorerez à votre guise en leur faisant des petits visages (ça fait illusion à merveille si vous vous concentrez suffisamment).

Alors, pour les ingrédients, par personne, vous aurez donc besoin :
  • d’un joli veau, en pleine forme (c’est comme une toute petite vache)
  • d’un oeuf (un autre, que vous aurez pas transformé en invité d’amour !)
  • d’un paquet de farine (ou 2, si vous aimez bien le goût de la farine)
  • d’un citron (si vous n’en avez pas, n’essayez pas de remplacer par un autre fruit ou légume, ça sera pas pareil)
  • d’une tranche de jambon serrano (ou autre jambon espagnol)(ou autre jambon tout court)(ou éventuellement tranche de pâté, mais là, je garantis pas le goût)
  • d’une boule de mozzarella di bufala (pourquoi di bufala ? parce que c’est meilleur…)(néanmoins, si vous avez remplacé le serrano par du pâté, laissez tomber, prenez de la mozza moins chère)
  • des tagliatelles fraiches
  • de la chapelure

Allez, mettez votre plus beau tablier, armez vous d’une bonne dose d’amour, et c’est parti !!

1) Tuez le veau (par pitié, dans la baignoire, pas dans le salon… surtout si vous avez de la moquette) et découpez une jolie tranche de 150 gr environ dans la noix (des connaissances chirurgicales, bouchères, voire vétérinaires au pire vous seront peut-être nécessaires).

2) Jetez le reste (ça ne nous sera plus nécessaire pour le reste de la recette)(soit dit en passant, connaître le jour des encombrants dans votre quartier pourrait se révéler utile en cas de plainte des voisins)

Astuce : certains points de vente vendent des escalopes déjà découpées, si vous n’avez pas pu trouver de veau ou si vous vous êtes attaché à votre nouvel ami

3) Là c’est la partie la plus rigolote, c’est pour ça que j’ai fais cette recette, et c’est pour ça que vous la ferez chez vous ! On va aplatir l’escalope pour qu’elle soit toute fine et savoureuse. Plusieurs méthodes sont à votre disposition pour se faire. Celle que je préfère, c’est celle de la voiture. Poser l’escalope par terre, rouler dessus une fois ou deux avec le pneu avant (un peu comme si vous imaginiez rouler sur votre patron / belle-mère / voisin qui fait du bruit…)(d’accord c’est horrible, mais me dites pas que vous y avez jamais pensé). Si vous n’avez pas de voiture, ou si comme moi, votre voiture ne passe pas la porte de la cuisine, optez pour un objet contendant (marteau, pillon, batte de base-ball) et pétez lui la gueule ! On va pas se laisser emmerder par une escalope quand même ! Quelle que soit la méthode employée, vous devriez avoir de jolies tranches d’escalopes toutes fines à présent.

3) Non, 4)… ou… eh merde, je sais plus où j’en suis…

4) ou 5) Farinez (ça veut dire mettre de la farine) et citronnez gentiment (avec amour quoi) vos escalopes.

5) Cassez un oeuf dans une assiette creuse et touillottez, à la omelette’s style !

6) Dans une autre assiette creuse, versez pas mal de chapelure (si vous n’avez pas de chapelure toute faite, cassez des biscottes en miettes très fines)(pour la méthode du cassage des biscottes, les méthodes de l’escalope sont valables aussi…)(on va pas se laisser emmerder par des biscottes quand même…)

7) Maintenant, vous prenez chaque escalope et vous la trempez successivement dans l’oeuf, puis dans la chapelure, en appuyant bien avec vos mains pour que la chapelure colle bien (soyez pas radin sur la chapelure, sinon elle va se barrer dans la poêle)

8) Faites la frire dans une poêle d’huile bien chaude, quelques minutes par face…

9) Une fois que vos escalopes sont cuites, mettez sur chaque escalope une jolie tranche de serrano et des tranches de mozza pleines d’amour.

10) Le tout au four quelques minutes histoire de gratiner le tout !!

11) Et boum ! C’est fini !! Entre temps, vous aurez bien sûr fait quelques tagliatelles fraiches avec une petite sauce crème fraiche épaisse citronnée et assaisonnée, et comme moi, vous pourrez également accompagner d’une jolie salade de jeunes pousses d’épinards par exemple (moi c’était de la roquette, mais par défaut, y’avait pas d’épinards)

Et vala !! Pas compliqué hein ? Vous voulez voir ce que ça donne ?

Bon, et comme d’habitude, je sais ce que vous allez me dire (bla bla, photo pourrie, dressage à chier, bla bla, cendrier sur la photo, lino d’un autre monde…), mais je m’en fous…

Oh j’allais oublier… Si comme moi, vous avez des amis qui croient en des religions qui interdisent le saucifflard, vous pouvez tout à fait enlever le jambon… mais ça sera moins bon…

Tags: , , , , , , ,

2 commentaires pertinents

  1. Riton le 16 décembre 2011 à 18 h 11 min

    oh comme c’est gentil… et je comprend qu’en Espagne, ça manque la cuisine française ;) A Barcelone, pour la première fois de ma vie, la nuit, j’avais rêvé de brocolis… c’est pour dire !

  2. Mag le 12 décembre 2011 à 13 h 34 min

    vraiment ça donne envie de tester toutes ses bonnes recettes!! :)