Défi : je me suis prêté à l’exercice… des Ramens

4 juillet 2013

Eh oui les enfants, c’est enfin arrivé ! Je fais enfin parti du jury d’un grand concours culinaire…

Pour tout vous dire, être jury, c’était le but de ma vie, c’est ce pour quoi je me bats depuis toutes ces années derrière mes modestes fourneaux. Je suis né pour buzzer des candidats de merde, les insulter, me faire corrompre, et surtout envoyer des répliques du style « C’est bien fait, c’est un plat malin »…

Bon, je vous mentirai si je vous disais que ma vie n’a pas changé du tout au tout depuis que je suis jury. J’ai la célébrité, le respect de mes pairs et surtout, je suis maintenant pété de fric, je suinte le pognon que c’en est presque indécent…

Mais revenons un peu au concours. Il s’agit du défi cuisine mensuel, organisé par le très talentueux Stéphane, du site www.recettes.de (de quoi ?)(exactement…). Le thème de ce mois-ci, que j’aurai la chance de présider en tant que jury premium (c’est la même chose qu’être membre du jury ordinaire, sauf que moi, je suis rémunéré), c’est « 1 film, 1 recette ».

L’idée est de préparer une recette rendant honneur à un film, ou bien à une série, un dessin animé, un livre, une bd, un porno… bref, ce que vous voulez. Et il y a plein de trucs chouettes à gagner, je vais pas m’étendre, tous les détails ici : http://recettes.de/defi-cinema

En tant que membre émérite du jury, je ne peux hélas pas participer, mais je me suis tout de même prêté à l’exercice (j’ai toujours rêvé de dire ça un jour).

J’ai donc décidé de mettre à l’honneur ce fameux dessin animé qui a bouleversé notre vie à tous quand on était gamin, et qui nous a donné l’envie d’être cuisinier (non, pas Ratatouille), j’ai nommé :

Le Petit Chef (Mister Ajikko)

Bon alors, si vous ne faites pas parti de la génération Club Dorothée et que vous ne connaissez pas, Le Petit Chef, c’est le dessin animé japonais mythique de la cuisine. Y’a plein de couleurs, des arc-en-ciels qui sortent des marmites, des méchants qui ont la voix des méchants de Nicky Larson, des dragons qui s’envolent dès qu’on goûte un plat, des battles de spaguettis… En gros, vous prenez un épisode de Dragon Ball, vous remplacez les boules de cristal par des boulettes de riz, les supers-pouvoirs par une pointe de safran, et vous obtenez Le Petit Chef… Trouvez n’importe quel chef cuisinier d’une trentaine d’années à l’heure actuelle, demandez lui pourquoi il fait ce métier, 1 fois sur 2 il vous dira que c’est grâce au Petit Chef (true story).

Bon, j’ai choisi de me confronter à un plat mythique de Thomas (le petit chef, suivez un peu, merde…)(saison 1, épisodes 6 et 7), à savoir le potage  japonais aux ramens, recette avec laquelle il éclate un grand chef grâce à du zeste d’orange, des oignons et de l’ail (aaah les recettes des années 80).

Allez, je laisse la place à mon concurrent en premier, si la vidéo veut bien s’incruster :


Allez, c’est notre tour !

1) Un petit tour à Paris Store et prenez des machins avec des écritures asiatiques qui pourraient aller dans notre potage :

  • des ramens en sachet (désolé, vu les délais du défi, pas eu le temps de maîtriser l’étirage de la pâte)
  • du tofu
  • des cébettes
  • un pak choï, mais y’avait pas, j’ai trouvé un kaï choi, y’a qu’un mot qui change, ça devrait aller (prise de risque)(toute façon, je connais aucun des 2, j’m’en fous…)(oui, je sais, je mourrai jeune)
  • de la coriandre (oui, je sais, elle a une gueule dégueulasse, n’achetez pas votre coriandre à Paris Store)
  • de la sauce soja
  • des cuisses de poulet (pas chez Paris Store !!)

Et comme d’habitude, on peut prendre une petite photo…

 

2) Dans une poêle, on fait colorer les cuisses de poulet à feu vif pendant 5 minutes, puis dans la même poêle, on fait revenir les cebettes ciselées, puis toujours dans la même poêle (pas par flemme, pour garder les saveurs de poulet !)(par flemme aussi, j’avoue), balancez des dés de tofu… Constatez que ça n’a pas de goût, hésitez, décidez de garder quand même parce que ça fait soupe asiatique mais rajoutez quand même du sel et du soja…

 

3) Hop, on vire la poêle du feu, on réserve tous nos trucs, et maintenant seulement, on peut commencer à s’attaquer au bouillon (parce que les plaques sont trop petites, je peux pas faire cuire 2 trucs à la fois)(oui, c’est très pragmatique tout ça). On déballe nos nouilles…

 

4) Prenez votre marmite à bouillon et envoyez un gros litre et demi de flotte, avec un bouillon cube de poule et 2 cas de soja. Envoyez vos ramens et constatez que, ah merde, ça rentre pas… Vous inquiétez pas, ils vont se ramollir et rentrer finalement…

5) Ah, vous voyez bien…

6) Après cuisson (3-4 minutes, je sais pas moi, apprenez le japonais et lisez le sachet quoi), retirez les nouilles délicatement et maintenant, on balance tout le reste dans le bouillon : le poulet, le tofu, le chou bizarre émincé, les cébettes. On envoie sel, poivre, 4 épices.

7) J’ai retiré le poulet quand il était cuit (j’avais lu ici ou là de le plonger 5 minutes, mais déconnez pas avec la cuisson du poulet, c’est un coup à buter grand-mère et à filer la chiasse au reste des invités)(perso, j’ai laissé au moins 20 minutes). Sortez le et coupez la viande en fines lamelles.

 

8) Remettez les carcasses des cuisses dans le bouillon, juste comme ça, pour déconner (et aussi pour continuer à contribuer au bouillon)(mais surtout pour déconner)… Ciselez la coriandre (oui, vous auriez pu le faire avant, mais je savais pas où foutre la photo…).

9) Et maintenant on dresse. Dans un bol ou une belle assiette creuse, on envoie une belle poignée de ramens. On ajoute du poulet par dessus. On envoie à la table comme ça.

 

10) On ramène le bouillon bien chaud à table, et on verse par dessus pour chacun des invités. Ça va réchauffer les ramens et le poulet d’un coup. On met la coriandre à disposition en centre de table pour que chacun se serve selon son goût. Et comme sur la photo, on sert avec une paire de baguettes, une jolie cuillère, une paire de clés et un iphone.

 

Bon, franchement, c’est une tuerie et c’est super simple. Les deux seules grosses difficultés sont de bien gérer la pâte à ramens pour avoir une pâte avec une belle texture, bien souple, bien étirée et travaillée longtemps (nous, on s’en fout, on a contourné le problème), et la gestion du bouillon (avoir un bouillon en quantité suffisante, pas trop liquide, pas trop épais, pas trop gras mais surtout parfaitement assaisonné et relevé !).

 

Et voilà, alors défi relevé ? (ou, en d’autres termes, alors bien ou bien ?)

 

Si vous voulez voir les superbes réalisations de mes confrères du jury (en l’occurrence, pour la majorité, il s’agit plus de consoeurs)(la blogosphère culinaire doit avoir la même notion de parité que l’Elysée), c’est par ici :

– Aude : http://leliafee.canalblog.com/
– Chloé : http://chloedelice.blogspot.fr/
– Ewa : http://ma-cuisine-et-moi.blogspot.fr/
– Jennifer : http://lacuisinedejenny.wordpress.com/
– Jessica : http://dollyjessy.com
– Laurence : http://sucre-sable.over-blog.com/
– Lucie : http://www.lacuisinedemichette.com/
– Marion : http://recettes-indispensables-marion.blogspot.fr/
– Morgane : http://www.cuisimiam.fr/
– Nicolas : http://www.sugarnsale.com/
– Sophie : http://lacuisinedesof.over-blog.com/

Si vous voulez participer à ce défi pour gagner plein de chouettes trucs, trouvez votre bonne  idée, réalisez votre recette, postez la sur votre blog et envoyez moi un chèque (facultatif mais fortement recommandé)(sauf si vous voulez perdre).

Si vous voulez participer à un autre défi avec un jury intègre et non corrompu, vous pouvez aussi aller sur Cuisine VG : http://cuisinevg.fr/defi-pique-nique-vege

8 commentaires pertinents

  1. Riton le 9 juillet 2013 à 15 h 41 min

    Oui, je n’ai pas voulu tenter, à un moment, je me suis rappelé que c’était une fiction, et je ne savais pas jusqu’où les scénaristes poussent les études culinaires pour faire un épisode… Donc pas de risque, jury avant tout quand même ! :)

  2. Riton le 9 juillet 2013 à 15 h 40 min

    Boh pas du tout, pourquoi ? Ca m’a l’air d’être un compliment déguisé, donc en tout cas, merci beaucoup ! ;))

  3. Riton le 9 juillet 2013 à 15 h 39 min

    La génération Dorothée et les pubs en plus ! Joli clin d’oeil ! :)

  4. Riton le 9 juillet 2013 à 15 h 38 min

    Oui, il faut essayer, simple, bon et efficace ! J’hésite presque à ouvrir une franchise… ;)

  5. anne-laure le 6 juillet 2013 à 15 h 54 min

    Miam, J’adoore les Ramens !
    Et que de bons souvenirs avec cet épisode du Petit Chef. Je ne vois pas les écorces d’orange dans ta recette, tu n’as jamais testé ? ;)
    Heureusement que tu ne t’es pas inspiré des recettes d’Akané ;)

  6. Ewa NS le 4 juillet 2013 à 21 h 23 min

    Ma contribution semble bien pâle !!!!

  7. Aude le 4 juillet 2013 à 19 h 04 min

    Excellent! Tu m’as fait bien rire. Et moi je suis de la génération Dorothée, c’est bien trouvé (c’est bien Tommy… ok je sors!) comme recette.

  8. Sophie le 4 juillet 2013 à 18 h 52 min

    Très belle recette j’adore les ramens, ça me donne envie d’essayer.